Gilles Clément

Publié le par Carole KIM

Gilles Clément est un artiste s'épanouissant dans le domaine du paysage, en effet il est paysagiste, ingénieur horticole, écrivain et jardinier et enseigne à l’Ecole Nationale Supérieure du Paysage à Versailles. Il est né en 1943 à Argenton dans le département de la Creuse.


Gille Clément conçoit des parcs et des jardins, des espaces publics ou privés. Ses premières réalisations datent de 1972. Il expérimente sur son propre terrain à partir de 1977 le jardin en mouvement « Le Jardin en Mouvement s’inspire de la friche : espace de vie laissé au libre développement des espèces qui s’y installent ». Le jardin, l’espace, le paysage, n’est pas immuable, les plantes les graines se déplacent et transforme les lieux où elles s’implantent. Le choix s’offre alors au jardinier : laisser faire la nature ou intervenir. « Cet état d’esprit conduit le jardinier à observer plus et jardiner moins. A mieux connaître les espèces et leurs comportements pour mieux exploiter leurs capacités naturelles sans dépense excessive d’énergie contraire et de temps. » Il élabore de nombreux jardins dont le parc André Citroën à Paris, le jardin du domaine de Rayol. Mais aussi le parc Matisse à Lille, le parc oriental de Maulévrier, jardin de l'abbaye de Valloire, jardins du château de Blois. Plus récemment Il a aménagé en région parisienne : Jardins de l'Arche à la Défense et le jardin du Musée du Quai Branly.

Gilles Clément a fortement influencé la profession des architectes paysagistes en apportant un regard nouveau sur la nature et sa dynamique. Sa vision globale prenant en compte l’ensemble de notre planète a entraîné une nouvelle façon de penser la conception des espaces. Gilles Clément est à l’origine de 3 concepts qui induisent des nouvelles pratiques.
Le jardin en mouvement, le jardin planétriaire qui est un concept qui prend en compte à la fois, la diversité des êtres qui existent sur notre planète, et le rôle de l’homme en tant que gestionnaire de cette diversité. Le Jardin Planétaire est une manière de considérer l’écologie en intégrant l’homme. Une exposition sur le jardin planétaire s’est déroulée à la villette en 1999. Et le Tiers-paysage qui désigne tous les espaces que l’homme à abandonné et où seule la nature est à l’œuvre. C'est-à-dire, les délaissés urbains ou ruraux, les espaces de transition, les friches, les bords de route, les rives, les talus de voies ferrées… Auquel il faut ajouter les lieux inaccessibles : sommets de montagne, déserts et les réserves institutionnelles telles que les parcs nationaux.
h.jpg

Sources :

http://www.gillesclement.com/cat-mouvement-tit-Le-Jardin-en-Mouvement

http://www.lespaysagistes.com/jardin/actualite/gilles-clement.php

http://www.cles.com/entretiens/article/createur-du-jardins-planetaire

http://www.franceculture.fr/personne-gilles-clement

http://www.gillesclement.com/cat-tierspaysage-tit-le-Tiers-Paysage    

 

Publié dans Land Art

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article