James Turrell, lumière comme matériaux

Publié le par Carole KIM

James Turrell est né en 1943 à Los Angeles. Il travail sur la lumière et l’espace principalement en Arizona et en Irlande. Il crée ses œuvres avec une sensibilité artistique singulière qui prend forme grâce une maitrise technique de la lumière.

Turrell, avant de se lancer dans des études d’Art et d’obtenir un « Art Graduate » puis une maîtrise à la Claremont Graduate School avait étudié les mathématique et la psychologie au Pomona College de Californie. Ces deux domaines s’aident mutuellement dans son processus de création et lui permettent d’être toujours plus inventif et innovant. La lumière façonne notre perception et Turrell énonce cette vérité en nous donnant à voir une autre vérité qui nous déstabilise, nous trompe, nous bouscule.

Turrell est un personnage énigmatique, il fait l’achat en 1983 d’un cratère volcanique dans le désert de l’Arizona et y installe un observatoire géant. Le Roden Crater.

Il se sert de la lumière comme un matériaux qui peut être naturel ou artificiel.

Ses œuvres appelées « environnement perceptuels » sont ainsi réalisées sans objet en tant que tel. Puis en 2005, il travail sur l’éclairage de l’Automotive Design Network, le centre de Peugeot Citroën à Vélizy. Il explique sa démarche dans cette vidéo 

 

 

 

3 sites intéressants sur le sujet

http://www.light-art.fr/galerie-JAMES%20TURELLE.html

http://www.convivialiteenflandre.org/index.php?option=com_content&task=view&id=254

http://www.alminerech.com/en/artists/56/James-Turrell

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article